INDIGNATION TRISTESSE, SOLIDARITÉ ET RECUEILLEMENT APRÈS LA MORT TRAGIQUE DU MAIRE DE SIGNES

En plein accord avec l’association des Maires de France, le maire de La Rochette fait part de son émotion et de son indignation suite à la mort de Jean-Mathieu Michel, maire de Signes.
Quelles que soient les circonstances de ce drame, rien ne peut justifier que le maire d’une commune perde la vie alors qu’il constate une infraction, en application des pouvoirs de police que lui donne la loi. C’est inacceptable. 
Tous les maires de France sont confrontés à ce fléau des dépôts sauvages dont le volume annuel constaté est de l’ordre de 100.000 tonnes et qui constitue à la fois une incivilité caractérisée et une atteinte à l’environnement grave et permanente. 
Ce drame doit être l’occasion d’une prise de conscience collective de l’ampleur du phénomène et face au sentiment d’impunité qui prévaut souvent, d’une mobilisation plus forte des parquets et des tribunaux de police à poursuivre et sanctionner ces infractions. 
Pour sa part, l’AMF souhaite la création dans le code pénal d’un délit de trafic de déchets et l’amélioration des pouvoirs de sanction des maires, dont la responsabilité et celle de la commune peuvent être engagées s’ils ne font pas cesser les désordres résultant d’un dépôt sauvage. 
En accord avec l’Association départementale des maires du Var, l’AMF a invité chaque commune de France à se joindre à l’hommage qui sera rendu à Jean-Mathieu Michel dans sa commune, en plaçant en berne les drapeaux des mairies. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire